Par le stagiaire

Lorsque j’ai entendu :

« Comme vous le savez tous, on s’attendait à ce que Lauryn Hill termine le spectacle. Malheureusement Columbia Records ne veut pas libérer les droits de ses chansons. Heureusement pour nous, Lauryn Hill a trouvé la solution.

Mesdames et messieurs applaudissez le miracle : The Fugees ! »

Des frissons, des souvenirs, un sourire, une sensation très agréable de voir des amis se retrouver pour donner le meilleur d’eux-mêmes 7 ans après leur séparation. Je me dis alors que le public présent à cette « Block Party » est le public le plus chanceux au monde.

Le documentaire réalisé par Michel Gondry relate avec subtilité et poésie cet événement unique pensé par le célèbre humoriste Dave Chappelle.

En 2004, ce dernier organise une block party à Brooklyn. Jusqu’au dernier moment, le public ne saura pas qui sera sur scène. L’humoriste se charge lui même de la distribution des billets pour assister à ce concert gratuit qui sera une référence pour les amoureux de musique hiphop et soul. Sa générosité et son énergie à vouloir produire et donner un moment inoubliable sont contagieuses.

Le casting est tout simplement impressionnant. Le groupe The Roots s’impose en musiciens de luxe pour presque l’ensemble des artistes qui viennent se produire sur scène. Kanye West donne une prestation de Jesus Walk magistrale accompagné de John Legend et d’une fanfare universitaire (CSU) castée « par hasard ».  Mos Def et Talib Kweli, Dead Prez, Erykah Badu, Jill Scott, Common, tant de noms qui font parti des artistes les plus talentueux dans leur milieu.
La plupart de ces artistes jouaient déjà ensemble, avant de connaître la célébrité, dans de petits clubs New-yorkais. Finalement la « Block Party » de Dave Chappelle est une réunion de famille dont nous faisons tous parti !

Publicités